Le nom magique

C'est sans nul doute l'une des parties les plus importantes de l'initiation du futur sorcier : la recherche de son nom magique. Certains disent que nous sommes nés avec un nom magique et qu'il est de notre ressort de le trouver, d'autres qu'il faut le créer par nous-même. Quelque soit la voie que vous choisissez, soyez certain de votre choix, car ce nom vous suivra partout. Il doit être sérieux, dégager de la puissance et vous parraître adéquat selon vos pratiques. Il n'est donc pas conseillé de se nommer Merlin, Lalieth ou encore Vilaingnome.

 

Le choix de votre second nom est importante car vous garderez le même nom durant toute votre vie, sauf si, comme moi, vous utilisez un système spécial. Votre nom peut sortir tout droit de votre imagination, être inspiré de votre personnalité ou de ce que vous recherchez, et même imiter l'appellation d'un Dieu avec lequel vous ressentez des affinités, ou auquel vous souhaitez ressembler.

 

Dans mon cas, mon nom représente mon parcours magique. Je me "nomme" présentement Ioho, en l'honneur de l'ogham celte qui représente le changement. C'est au cours de cette partie de ma vie que j'apprendrai comment faire de la vrai magie, et je ne pourrai changer de nom qu'avec l'accord des Dieux ou d'un magicien supérieur qui jugera de mes compétences.

   Ensuite, je changerai de titre pour Coll, ou créativité. À partir de ce moment, je serai en mesure de jeter des sorts avec une grande facilité et de prendre sous mon aile un apprenti. Peut-être même de rejoindre un Coven, ou fonder le mien, qui sait ? Selon mes calculs, je devrais atteindre le niveau nécéssaire d'ici une dizaine d'années, entre 20 et 25 ans.

   Puis, finalement, arrivera le moment où je pourrai porter le doux nom de Duir - force, sécurité et sagesse -, associé au chêne. J'aurai alors obtenu une connaissance et des capacités supérieures. Toutefois, je n'obtiendrai peut-être jamais ce titre, ou du moins je n'y aurai accès qu'après avoir passé la cinquantaine.

 

C'est ma manière de fonctionner, mais vous n'êtes pas obligé de l'adopter. Ce serait même une mauvaise idée ! Je vous propose donc de revenir à la méthode traditionnelle, car sortir des sentiers battus, même si une mince corniche s'offre à vous, n'est toujours pas une bonne manière d'agir.

 

Je ne conseille pas le choix du nom par numéralogie, préférant qu'il vienne du coeur, et non de nombres prédéfinis. C'est une façon de montrer que vous n'êtes pas attaché à votre identité mortelle, et que vous pouvez vous élever sans être retenus par les chaînes de votre vie dite "normale".

Tous droits réservés !

 

Si vous désirez retranscrire une partie de ce site ailleurs, prière d'y ajouter le lien de ce site.

Merci !